mercredi 15 septembre 2010

Rentrée Trio triple scotch

Rentrée Trio triple scotch  23 septembre 2010.
Le trio triple scotch  désormais conduit par Bernard Lara fait sa rentrée pour la saison 2010/2011:
Le 23 septembre au Classico 37 rue des filatiers à Toulouse à 19h 30.
Bernard Lara guitare, Thierry Olle piano et Serge Oustiakine contrebasse.
Le merveilleux trio Triple Scotch (Bernard Lara/Guitare, Thierry Ollé/Piano,
Serge Oustiakine /Contrebasse et Vocal) n'a rien à voir, malgré son nom, avec
une quelconque incitation à l'ébriété…Bien au contraire, la qualité de ce trio
tient dans sa cohésion et les ingrédients propres au jazz, à savoir le swing et
la spontanéité, dans le but de «coller» son public.
Vieillit en "fût de jazz " , ce trio fête cette année ses 20 ans.
Devenu aujourd'hui le jardin secret de l'amitié qui lie ces trois musiciens,
cette formation en marge des brillantes carrières de chacun de ses membres se
produit à l'heure de l'apéro une fois par mois dans la plus pure tradition des
club de jazz au Classico à Toulouse.
Le grand luxe du plaisir de faire vivre cette formation sans autre but que de
s'amuser anime Bernard, Thierry et Serge.
Comme sur les manèges d’enfants  Bernard Lara et ses « potes » tentent à chaque fois d'attraper la Note  du grand frisson pour les  amateurs de Jazz : Comme Guy Laffitte  l’avait confié à Bernard  lors de leur conversations :  « s’il est vrai que le jazz est mineur, lorsqu’il est majeur il devient alors vraiment Majeur »
 De plus tout au long de  l'hiver 2010/2011  Bernard Lara fêtera les 30 ans de
"Ginette" sa Gibson ES175d  restée  au fil du temps la fidèle  compagne de toutes les tempêtes de la vie.
Voici une note de jacques Aboucaya dans jazz Magazine de  la sortie de l’album METEOLOGIE qui réunissait : Bernard lara guitare, Thierry Olle Orgue, Philippe Laudet, Trompète Daniel Huck Sax David Bardy accordéon Jean Denis Rivaleau Batterie
Bernard Lara "guitariste de talent et d'émotion" :
 « Pas de doute Bernard lara appartient à la grande lignée des guitaristes qui se reconnaissent   Charlie Christian pour ancêtre commun. Autrement dit à l’inverse de nombre de guitare héroes qui privilégient la virtuosité au risque de verser dans l’exhibitionnisme, il reste attaché à une conception mélodique tout comme à la recherche d’un son original.
Sa technique n’en est pas pour  autant négligée et l’on peut apprécier tout au
long de l’album « METEOLOGIE » l’étendue de son registre où fluidité du phrasé,
netteté de l’articulation et utilisation judicieuse des enchaînements à la
Barney Kessel restent constamment mis au service d’une invention  généreuse sans
jamais occulter une grande sensibilité. A cela s’ajoute un ancrage profond dans
la tradition jazz particulièrement des années 60 70 comme dans le blues qui
surgit souvent et spontanément sous les doigts de ce  guitariste de
jazz. dont le son évoque l'influence sans équivoque celui des grands maîtres tel que Georges Benson, Kenny Burrel, René Thomas ou Grant Green".

Aucun commentaire:

Publier un commentaire